ÉCOUTE EN DIRECT

MÉTÉO

« RETOUR À LA LISTE

NOUVELLES EN BEAUCE

Une poursuite de 460 000 $ suite à une noyade dans Bellechasse

12 / 07 / 2018   par Patrice Moore

Les parents de Mélissa Prévost, 14 ans,  qui s'est noyée dans la rivière du Sud à St-Raphaël, en compagnie de Jennyfer Pichette-Mercier, 12 ans, intentent une poursuite de plus de 462 000 $ contre Christelle Leblanc, la monitrice qui supervisait l’activité et le Carrefour Jeunesse-Emploi de Bellechasse, l’employeur de cette dernière.

Le gestionnaire du site, le Mouvement des amis de la rivière du Sud, et le propriétaire de l'endroit, Algonquin Power, sont également visés par la poursuite.

La poursuite mentionne d’abord que le choix de se rendre au Rocher blanc s'est fait à la dernière minute, sans que les parents en soient informés.

Le 15 juillet 2015, la monitrice, âgée de 23 ans à l'époque, avait 4 enfants à superviser. Mélissa et Jennyfer avaient traversé la rivière alors que la monitrice et les deux autres jeunes participants avaient rebroussé chemin. C'est en tentant de les rejoindre que le courant a emporté les deux adolescentes. Dans la requête, on indique que Christelle Leblanc avait le devoir de surveiller Mélissa et de veiller à sa sécurité. La poursuite allègue aussi que le CJE avait le devoir de former la monitrice, que le Mouvement des amis de la rivière du Sud aurait dû afficher à la vue de tous une interdiction claire de se baigner et qu’Algonquin Power n’a pas exigé des mesures plus adéquates à son gestionnaire. La mère de Mélissa Prévost  a sombré dans une dépression, étant incapable de travailler pendant deux ans. Le père de Mélissa est incapable de se débarrasser de ses effets personnels, sa chambre étant restée intacte dans sa résidence. La mère de Jennyfer Pichette-Mercier devrait également déposer une poursuite dans les prochains jours.

Photo: Mélissa Prévost et Jennyfer Pichette-Mercier